Category Archives: Les artistes

like, like, like…

Rien à voir avec fb (un peu de sérieux voyons ;-), mais beaucoup en revanche avec une compatriote de Heidi. J’avais entendu parler de Sophie Hunger à travers sa reprise de Noir désir il y a quelques années, mais j’ai l’impression que ce n’était là que l’arbre masquant son talent de songwriter, et de dribbleuse apparemment aussi, au vu du clip qui accompagne la sortie de son quatrième album…
Un demoiselle épatante donc, et pas seulement pour sa façon de faire sa loi dans les rues de Paris ;-)…

(avec toute ma gratitude à la jolie demoiselle qui me permet de publier ce billet depuis chez elle ;-)
(toujours pas de connexion en vue mais j’y travaille j’y travaille ;-)

Pleine lune cette nuit à 5h39 :-)

Posted in Les artistes | 1 Comment

A l’ombre du récif

Marsa Abu Galawa fait partie de mes plus beaux moments de cinéma expérimental… Une vraie claque visuelle et sonore… Je viens de m’apercevoir, tout à fait fortuitement ;-), qu’il est dorénavant accessible en ligne…

A vrai dire le format youtube ne rend guère hommage à ce qu’on peut ressentir à le voir en salle, mais vu l’extrême rareté de ce genre de film autant vous le faire découvrir ici…

Par Gérard Holthuis… également auteur du magnifique et contemplatif Hong-Kong
(musique : Abdel Basset Hamouda)

Vous je ne sais pas, mais moi ça me donne une de ces envies de faire la fête… ;-)

Posted in Les artistes | 4 Comments

50 shades of pink…

Je ne vais pas vous faire un billet sur ce bouquin… Je ne l’ai pas lu et s’il me restait un vague doute quant à l’intérêt de le faire la Sardine de Belsunce a achevé de me convaincre que ça n’en valait pas la peine…

De toute façon vu le plan média qui a accompagné sa sortie ça sentait à plein nez le produit formaté façon blockbuster, et je trouve très révélateur qu’il soit issu de la main d’une scénariste. Je n’ai rien contre d’ailleurs, et il me semble que le phénomène qui accompagne ce livre n’est pas fondamentalement différent de ce que fut Histoire d’O en son temps… Mais pour ma part je préfère vous proposer un petit florilège de lectures autrement plus palpitantes sur le sujet…

L’Image – Jean de Berg (Catherine Robbe-Grillet dans le civil)… Un classique du genre, jouissif et raffiné, et un grand moment de bonheur qui me ramène à mes premières lectures érotiques… ce qui ne nous rajeunit pas… Il y des tas de classiques qui méritent d’être lus en fait… Le Jardin des supplices d’Octave Mirbeau pour n’en citer qu’un… mais si je vous les fais tous on n’est pas sorti de la librairie…

La laisse – Claire Delynn… Où les tribulations d’une bobo new-yorkaise tombée sous la coupe d’une demoiselle plutôt alternative… C’est du corrosif qui va jusqu’à l’os comme qui dirait (… !)… Une lecture dérangeante teintée de satyre sociale qui n’est pas sans évoquer les univers de Virginie Despentes ou Ryu Murakami…

Les extravagances du désir – Jean Streff… Point de fiction mais une série d’entretiens avec des adeptes de tous bords… C’est surprenant, foisonnant et parfois troublant… Une lecture plaisante et une fenêtre ouverte sur des pratiques bien plus diverses et variées qu’on ne le croit généralement…

Essai sur la représentation sadomasochiste – Mona Sammoun… Là c’est du sérieux : un tour d’horizon du SM à travers ses aspects intimes, sociétaux et ses représentations dans les médias, l’art, ou la littérature… Le meilleur ouvrage francophone que je connaisse sur le sujet.

SM – Tomi Ungerer… Une plongée dans la soumission masculine en immersion chez les Dominas de Hambourg (qui sont au SM ce que le cuir est à la lingerie ;-) avec, en creux à travers leurs récits sensibles, un portrait émouvant de ces grandes Dames… et un recueil de dessins de shibari en prime. Du grand Tomi… Yep !

Une perle méconnue encore (et d’ailleurs si vous en connaissez d’autres  je vous invite à les citer en comm… C’est toujours bon d’élargir ses horizons ;-) : « Liens de cuir » est un petit roman jouissif et jubilatoire qui n’a d’autre prétention que de se lire d’une seule main… C’est très bien enlevé, tout comme son héroïne d’ailleurs, et signé par une belle plume de la blogosphère.

Et pour finir ce billet, je vous offre simplement ce joli court métrage d’Erika Lust, qui eut jadis les honneurs des chroniques de Heidi, en guise de conclusion et d’antidote à la grisaille ambiante… ;-)

 

 

 

 

http://www.dailymotion.com/video/xqdflt_handcuffs-esposas-de-erika-lust_shortfilms

_______________
Creative Commons License doigt de miel

Posted in Les artistes | 8 Comments

Un voyage au desert…

Quelque part au bout du monde 

Entrer dans un autre monde

s’embarquer pour un voyage


(Xavier Querel)

Sensoriel, humain et artistique
(Jérôme Noetinger)

Au coeur des cultures numériques

 (Valentina Vuksic)

Jusqu’au bout de la nuit… (Julien Clauss)

Dans le chant des satellites

(Alejo Duque & Alexander Tuchacek)

Se dire que la perfection existe ;-)

(Pleine lune à 22h52)
;-)

Ps. edit du 13 juillet 2012

Posted in Les artistes, Sortir, sortir, sortir | 3 Comments

Les enfants modèles

.

.

.

.

.

.

… Important de se faire plaisir parfois dans l’existence
(et dire qu’il m’aura fallu 42 ans et des poussières pour le découvrir ;-)….

.

.
Ps. On a retrouvé la clé ;-)

 

Posted in Jeux de cordes, Les artistes | 3 Comments

Un certain art de buller…

J’ignore par quel mystère de l’internet je n’arrive pas à intégrer la vidéo de cette magnifique performance dans ce billet, mais au delà de sa beauté formelle et de la poésie qui s’en dégage il va sans dire que tout clin d’oeil ou analogie serait purement fortuite ;-)…

 Via le toujours excellent Arte creative

Posted in Les artistes | 3 Comments

Le cinéaste expérimental

Quelque part aux confins de l’art et du cinéma

Il est un art de s’affranchir des conventions

.Se libérer du support et de la narration

.

Juste jouer avec l’essence de l’image

S’immerger dans une bulle de sensations

.Prendre un bain de sons et de couleurs

.déjantés, ludiques, oniriques… souvent poétiques

Exposition Malcolm Le Grice – Le temps des images
Jusqu’au 28 janvier 2012
Espace multimedia Gantner ; 90300 Bourogne

C’est près de Belfort et si vous êtes dans le nord est ou en Suisse ça vaut le déplacement
(bon sinon il y a toujours la nouvelle gare TGV qui sera bientôt inaugurée à un 1km de là ;-)


(Photos tirées de Berlin Horse – 1970)

Posted in Les artistes | 3 Comments

Rythm 0

Dans cette performance réalisée en 1974 à Naples, Marina Abramovic dispose 72 objets sur une table, dont certains sont destinés a donner du plaisir (miel, plumes, pétales, rouge à lèvres…) et  d’autres servent a blesser (fouet, scalpel, épines…). Puis elle s’installe auprès d’un panneau invitant les personnes présentes à utiliser ces objets sur elle comme bon leur semblera.

Elle reste ainsi pendant 6 heures, offrant une passivité absolue à tous les caprices du public. La plupart des gens se l’approprient comme une poupée, mais l’atmosphère devient malsaine et les jeux du début cèdent la place à une agressivité croissante. Elle se retrouvera presque nue, ensanglantée et en pleurs, une branche d’épines sur l’épaule et des pétales de rose collées sur les seins. La tension atteint son paroxysme lorsqu’un spectateur braque sur elle un pistolet chargé… et qu’un autre intervient pour l’en empêcher.

Lorsqu’elle retourne vers le public après la fin de la performance tout le monde s’enfuit pour éviter la confrontation. « Ce que j’en ai appris, c’est que si vous laissez le public décider, il peut très bien vous tuer. » (…) « Lorsque je suis rentrée à l’hôtel ce soir là je me suis regardée dans la glace et j’y ai vu de grandes plaques de cheveux blancs »


Marina Abramovic est considérée comme la grand-mère de l’ « art performance ». Elle n’a jamais cessé de poursuivre son exploration des limites du corps en tant qu’objet de recherche artistique. Elle considère l’interaction avec le public comme un élément clé de son travail, et l’invite régulièrement a intervenir dans ses oeuvres, mais elle n’a plus jamais cédé le contrôle de la performance à des inconnus.

Vous je ne sais pas, mais chez moi ça déclenche de nombreux échos et questionnements…
Qu’est ce qui fait qu’un groupe devient agressif ? A partir de quel degré de passivité se met on en danger ? Qu’est ce qui fait qu’on est reconnu et respecté en tant qu’être humain ? Ca m’interpelle dans ma pratique du SM bien sûr… Mais au delà de ces (aimables ;-) fantaisies il me semble que ces questions concernent également la sphère privée en général et l’ensemble de la vie sociale… au travail, dans les cours de récré (un certain nombre de profs pourront en témoigner je pense ;-), et jusque dans les relations entre groupes sociaux…

Et sous cet angle là peut être que le mouvement des 99% a quelque chose de profondément salutaire…

___________________
Creative Commons License doigt de miel

Posted in Les artistes | 9 Comments

so eighties…

Certainement pas le plus grand titre de ce bel artiste, mais un gros coup de coeur de mon adolescence qui m’est revenu tout récemment lors d’un diner en fort belle compagnie et…
Sourire (absolu ;-)

 

Posted in Les artistes | 3 Comments

La chanteuse

Je suis devenu fan de Melissmell le jour où je l’ai
vue faire exploser des cordes sur scène… Rien à voir avec mes petites fantaisies (tss, qu’alliez vous imaginer là ;-)… il s’agissait simplement de celles de son guitariste qui venaient de rendre l’âme après deux heures d’un concert d’une rare intensité…

Pas déstabilisée pour deux sous la demoiselle s’était alors lancée dans une reprise improvisée et à capella de la môme Piaf… en souvenir, disait elle, de l’époque où elle chantait dans le métro… Sa belle voix puissante et profonde s’est élevée dans le bien nommé café des anges, à peine altérée par une déchirure ancienne qui la rendait
reconnaissable entre toutes, et encore plus émouvante… Elle chantait qu’elle ne regrettait rien tandis que son guitariste achevait de réparer son instrument et moi… ma foi moi j’étais définitivement tombé sous le charme de sa voix, conquis par tant de coeur et d’énergie, ainsi que par la belle expressivité de son visage lorsqu’elle monte sur scène…

.

Melissmell a le verbe haut et généreux, marqué du double sceau de l’implication et de la tendresse. La demoiselle a l’art de mêler les registres, passant de la contestation d’un monde de plus en plus absurde et inhumain à l’évocation sensible des joies et peines de l’existence, en passant par de jolies ritournelles pleines d’humour et de légèreté… Et il semblerait bien que ça fonctionne puisqu’elle vient de sortir son premier album… Un savoureux fruit musical né d’années de labeur consacrées a perfectionner sa voix et son art de rues en cafés, jusqu’à ses premières parties de concert pour Arno ou Aldebert et son passage remarqué au festival des découvertes de Montauban…

Ce sont souvent les mêmes commentaires élogieux sur sa voix remarquable qui reviennent dans les textes qui lui sont consacrés ces jours ci… sans oublier les évocations récurrentes de quelques références qui reviennent tels des leitmotivs… Baudelaire, Rimbaud, Verlaine, Brel, Ferré, Cantat, Janis Joplin… excusez du peu ;-)…

.

En ce qui me concerne j’ajouterai simplement les frissons qui me parcourent l’échine lorsque je m’installe et ferme les yeux pour écouter son album, et les instants de grâce qui surgissent parfois, souvent, de ses chansons comme autant de petits miracles d’émotion et de poésie…

Que dire de plus, si ce n’est vous signaler cette excellente
interview
de la demoiselle qui vous donnera un aperçu de sa personnalité si vous souhaitez en savoir plus sur elle, et vous souhaiter aussi d’aller la voir un jour sur scène tant il est vrai que ses concerts valent vraiment le détour… Pour ma part j‘espère simplement que j’aurai encore plein d’occasion de le faire (mon p’tit côté groupie… un peu inquiète tout de même de son départ prochain pour la pampa ;-), et que les bonnes fées du rock se pencheront sur cette artiste généreuse et attachante, et l’aideront à faire de ce bel album le premier d’une longue série qui l’emmènera jusqu’à la consécration et aux scènes les plus prestigieuses :-)… Une artiste à suivre, donc :-)…

(Son site…)

.

___________________
Creative Commons License doigt de miel

Posted in Les artistes | 3 Comments