Category Archives: Les artistes

La vie secrète des pierres

.
J’ai posé ma main sur la pierre. C’était une pierre comme les autres, si ce n’est qu’elle offrait une assise plus confortable que ses voisines, raison pour laquelle j’y avais installé mon auguste séant. C’était sur une longue crête, toute en pelouses d’altitude et roches affleurantes, qui dessinait avec les sommets voisins de belles ondulations parallèles. L’ensemble n’était pas sans évoquer une colonne de dragon.ne.s pétrifié.e.s en pleine chevauchée par quelque enchanter.esse esthète. Facétieu.se.

Un endroit parfaitement féérique donc, qui accueillait avant-hier un événement dont le blog de Heidi s’était déjà fait l’écho lors d’une précédente édition. Modulations. 24h de performances sonores radiodiffusées en autonomie complète dans un espace d’altitude avec, en prime cette année, un des plus fameux coucher de soleil que j’aie jamais vu.

.
Je m’étais installé un peu à l’écart du groupe, en tailleur sur cette pierre accueillante, pour écouter en savourant le paysage. Où était ce l’inverse ? J’ai posé la main sur la pierre donc, et je l’ai sentie qui vibrait sous ma paume. J’ai d’abord cru que c’étaient les ondes sonores de la performance en cours, mais non, il n’y avait que cette pierre ci qui vibrait. C’était comme une fontaine d’énergie. Ou un puits peut-être ? Je me suis demandé si ce que je ressentais me plaisait ou non avant de m’ouvrir pour que l’énergie puisse circuler en moi. Me faire pont, canal, et la sentir s’écouler à travers moi, hors de moi, en route vers l’infini et au-delà.

Elle est entrée par ma main et j’ai parlé avec elle. Mon esprit a voyagé un long moment sous le ballet parfait de la lune et des étoiles et des planètes. J’ai appris que les pierres sont vivantes. Bon je le savais déjà en vrai (c’est bien connu !), mais j’ignorais en revanche qu’elles étaient porteuses d’une sagesse ancienne.  Quelque chose a bougé en moi, comme un ménage dans les arches encombrées de mon âme. Des choses qui m’étaient obscures se sont éclaircies, et ma réflexion à progressé sur d’autres points qui demeurent largement des mystères.

Qui dois je remercier pour ce bienfait ? La pierre ? L’énergie ? le lapiaz ? La montagne ? Gaïa ?

.
Je lui ai fait don de mes peurs et mes peines, avec toute ma gratitude pour ce qu’elles m’ont enseigné. Je les laisse derrière moi à présent, entre de bonnes mains je crois. Je lui ai fait don de la colère que je ressens, pour qu’elle se dissipe et passe comme les nuages dans le ciel, mais il faudra sans doute envisager d’autres dons tant il m’en reste encore en strates enfouies. J’ai aussi songé à lui faire don de mes blessures de l’âme, mais là je me suis ravisé.e. C’est trop tôt je crois, et important de les aimer bien pour qu’elles puissent cicatriser. Alors je lui ai simplement demandé conseil et appui pour en prendre soin.

A un moment la pierre toute entière s’est mise à vibrer sous moi et j’ai senti une colonne d’énergie monter. Je ne sais plus à quel moment précis. Je ne sais qu’en penser. Je ne sais ce qu’il en adviendra. Je veux simplement dire ma gratitude ici et maintenant.

Merci, merci, merci donc, la pierre et l’énergie, la montagne et le lapiaz ;
Merci les organisateur.ice.s ; Merci les participant.e.s ; Merci Gaïa ;
Merci la Vie <3

.
Pleine lune à 17h58

______________
Creative Commons LicenseKann Danns

Posted in Au fil des jours, Au pays de Heidi Silicium, Flâneries, Les artistes | Leave a comment

Fragments de sagesse aviaire

.
« Chez l’oiseau, l’époque du changement de plumage est une période de fragilité. Parfois il ne peut momentanément plus voler, c’est le cas de certains canards. On dit alors qu’ils sont en plumage d’éclipse. Une jolie expression pour désigner ce moment où l’oiseau se met un peu entre parenthèses, attendant que certaines plumes essentielles qui sont tombées repoussent. Il se sait fragile, se fait discret, n’engage rien d’important. Il prend patience. Il attend que le renouvellement s’opère, pour recouvrer toute sa force, toute sa beauté. Ainsi devrions nous faire, parfois »

.
« … coupons donc la tête à cette vieille croyance, qui veut que la majorité des oiseaux soient fidèles pour la vie, hérauts d’une monogamie du plus grand romantisme. Bien sûr il y a les oies, les cygnes, certains rapaces… mais pour le reste la vérité est plus nuancée que cela, et l’on rencontre en fait tous les intermédiaires possibles entre monogamie et polygamie (…) Chez les humains, y compris chez ceux qui cherchent à vivre des pratiques sexuelles plus libres, le rêve de l’amour absolu vient souvent compliquer un peu les choses. De plus la liberté n’est pas forcément de multiplier les partenaires : on peut aussi se sentir libre d’être fidèle (…) Certains vivront leur sexualité comme des cygnes, d’autres comme des accenteurs, avec toutes les nuances intermédiaires possibles. Pour éviter trop de malentendus le tout sera de trouver comme partenaire le même type d’oiseau que soi ! »

.
« … les animaux ont de tout temps été considérés comme très inférieurs, et le mot ‘bête’ signifie à la fois ‘idiot’ et ‘animal’. Pourtant avec notre manie de tout mesurer et de tout classer nous usons de critères bien trop humains pour définir l’intelligence des animaux, qui parfois nous échappe (…) Cette arrogance des humains envers les formes d’intelligence ou de sensibilité animales évoque d’une certaine façon Claude Lévi-Strauss (Tristes Tropiques), quand il parlait de la façon dont les hommes peuvent se juger entre eux : « Les Blancs proclamaient que les Indiens étaient des bêtes, les seconds se contentaient de soupçonner les premiers d’être des dieux. A ignorance égale le premier procédé était certes plus digne d’hommes. »
Et si le début de l’intelligence c’était l’humilité ? »

In « Petite philosophie des oiseaux », Philippe J. Dubois, Elise Rousseau, Editions de la Martinière, 2018

.

Pleine lune à 20h22 :-)

Avec mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année,
et cette nouvelle décennie ! :-)

 

Posted in Au pays de Heidi Silicium, Les artistes, Un pont vers le futur | Leave a comment

Voyage en pays de fées

,

 ,

,

,

,

,

,

La parenthèse enchantée touche à sa fin. Naturellement ça me perturbe. J’ai des moments de tristesse à cette perspective et dans le même temps je sais que les choses sont comme elles doivent être. Je ne puis m’exprimer en son nom, mais il me semble qu’iel ressent à peu près la même chose.

J’ai parfois, souvent, des moments de gratitude et à chaque fois je me dis que c’est la plus saine des réactions en fait : de la gratitude devant ce merveilleux cadeau de la vie.

Confiance, amour, liberté, vigilance, foi, raison, détachement… et gratitude
[Edit 16 juin : et intuition aussi]
Et du plaisir toujours :-)

,
River of earth, by Andy Goldsworthy
Refuge d’art « le vieil Esclangon »
Géoparc de Haute-Provence – mai 2019

Pleine lune à 23h10

Posted in Au fil des jours, Au pays de Heidi Silicium, Les artistes, Parfums de déesses | 2 Comments

Rhapsodi.e.s à trois

.

.

.

.

.

.

.

Cordes, photos, poses by Morwenn et moi et Rmstitanica <3
Special guest appareance by Hazel <3
Merci Pilar Aldea pour l’inspiration <3

.

(Marin DÔôo Douce)
(ca donne des envies de tatoo je trouve ;-)

Equinoxe à 20h58, et pleine lune à 2h42

Posted in Au pays de Heidi Silicium, Jeux de cordes, Les artistes, Ombres et lumières, Parfums de déesses, Un pont vers le futur | Leave a comment

La yogueuse

<3 <3 <3

Pleine lune à 16h20 :-)

Posted in Au pays de Heidi Silicium, Les artistes, Parfums de déesses | 6 Comments

Le chant des falaises


.

.

.

.

.
.

.

.

.

.

.

.

Modulations, Julien Clauss
15-16 juillet 2017
05400 – Le Saix

.

:-)

Posted in Au pays de Heidi Silicium, Les artistes, Sortir, sortir, sortir, Un pont vers le futur | Leave a comment

Aux carrières des Baux…


C’était vendredi dernier aux carrières des Baux de Provence : une soirée de projection des oeuvres du Festival de la photo de nu d’Arles sur les anciens fronts de taille…
Un moment de pure magie… Il faut dire que le cadre tout autant que les oeuvres formaient un superbe creuset à rêveries…

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.


Posted in Flâneries, Les artistes, Sortir, sortir, sortir | 7 Comments

L’illustrateur…

Rodzo est un illustrateur que j’apprécie tout particulièrement pour son univers singulier peuplé de demoiselles ingénues et implacables aux goûts bien arrêtés en matière de confort d’assise. J’ai une tendresse toute particulière pour ses délicieuses lectrices, mais j’avoue que l’ensemble de son oeuvre est loin de me laisser indifférent ;-)…

.

.

.

.

.

.

.

.

Pleine lune à 13h27

Ps. Et au fait, moi c’est Kann Danns à présent ;-)

Posted in Les artistes, Rêveries | 6 Comments

Digital forever…

.

.

.

.

.

.

Ryoji Ikeda – The Radar
Fondation Vasarely à Aix en Provence ; octobre 2013
(Mais pour se faire une idée mieux vaut voir la vidéo )
(et vers 4’20 ça devient mystique ;-)

Posted in Les artistes | Leave a comment

Made in desert

Le défi :

.

installer une station de télé

.

Dans un (charmant) village de montagne

.

Et diffuser pendant 24h…

.

Votre mission :

.

Participer

.

S’entraider

.

Partager

.

S’amuser

.

Echanger

.

Bricoler

Créer

.

Admirer

.

Savourer

.

S’hydrater (important ça l’hydratation ;-)

.

(et bien plus encore… ;-)



.

Alors… Vous l’acceptez ? ;-)


.

(pour plus d’infos c’est ici … et pour le site c’est ;-)


.

(Hééé, psst, pssst… moi aussi je passe à la télé ;-)

(c’est fou ça… et dire que j’ai jeté la mienne il y a 10 ans… arrrh ;-)

Posted in Les artistes | 6 Comments