Fragment d’une rêverie de pleine lune

C’est amusant comme me revient cette nuit le souvenir d’une autre nuit, passée dans la pénombre d’une salle de bain. J’observais mon reflet et me surprenais à me trouver plaisant dans le miroir. Mes pensées flottaient, flottaient, flottaient, comme animées par un courant venu des profondeurs. Avec le recul il me semble que quelque chose a commencé à cristalliser à ce moment là, quelque chose qui continue à prendre corps.

C’était spartiate mais j’avais tout ce qu’il fallait. Un tabouret, de l’eau à volonté au lavabo, et puis il y avait cette jolie petite culotte, posée là pour la nuit par sa délicieuse propriétaire. Je la dépliais parfois, et jouais avec la dentelle, délicatement, entre mes doigts, puis j’y plongeais mon visage pour m’enivrer de son parfum subtil, et tout à coup ça a beaucoup de sens.

J’irai dormir dans la chambre du haut tout à l’heure… Et ça aussi, ça a beaucoup de sens.

Pleine lune à 20h10

Ps. J’adore les rêveries de pleine lune ;-)

______________
Creative Commons License doigt de miel

This entry was posted in Parfums de déesses. Bookmark the permalink.

2 Responses to Fragment d’une rêverie de pleine lune

  1. dita says:

    ici elle a été orageuse !

  2. Ambre says:

    J’adore les rêveries… ;)
    Non, rien ! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>