Life in every drop

Je suis allé à la porte fenêtre lorsque j’ai entendu l’averse. Je venais d’allumer une cigarette. Il faisait nuit dehors. De la pluie je ne voyais qu’un mince faisceau d’étoiles filantes tombant en fils d’argent dans l’éther orangé d’un lampadaire proche.

J’ignore ce qui m’a pris. Je me suis avancé sur le balcon jusqu’à me trouver sous la pluie. L’averse a redoublé d’intensité. Je pouvais sentir chaque goutte éclater sur mon corps, inondant mon visage, transperçant mes vêtements. L’eau était froide, presque glaciale au regard de la douceur de cette nuit de mai, pourtant je sentais que j’avais quelque chose à apprendre. J’ai écarté les bras et levé la tête vers le ciel en fermant les yeux. Ma cigarette depuis longtemps éteinte devenait boue informe entre mes doigts et moi, moi j’avais la sensation étrange de faire corps avec tout ce qui m’entourait dès lors que j’avais accepté la pluie sur moi, en moi.

L’éclair est tombé sans prévenir. Un flash éclatant, saisissant, derrière mes paupières closes. Le tonnerre arriva peu après. Distant sans être lointain, et suffisamment proche pourtant pour que je songe qu’il serait imprudent de rester ainsi, debout sur une terrasse surélevée, les bras en croix sous l’orage…
C’est pas que je sois contre l’idée d’être foudroyé… mais… pas comme ça…

Alors je suis rentré, réalisant l’étrangeté de ce que je venais de vivre. C’était beau, puissant, impromptu…
Un élan subit qui m’avait saisi sans même que je m’en aperçoive… J’ai éclaté de rire… c’était à la fois nerveux, et joyeux aussi, surtout, devant ce que je venais de vivre. C’est à ce moment là que le tonnerre a éclaté à nouveau, tout proche cette fois-ci, comme un fouet qui claque…

Ca m’a curieusement apaisé sur le champ. Alors J’ai retiré mes vêtements trempés, me suis enveloppé dans un plaid très doux, puis j’ai repris ma lecture là où je m’étais arrêté…

Au lendemain de cette expérience je ne suis pas certain d’avoir bien saisi tout ce qui s’est joué là… Impression que cette pluie a fait bien plus que mouiller ma peau… Et qu’il me va falloir du temps, mais alors beaucoup de temps, pour sécher complètement… à l’intérieur je veux dire… A suivre, donc ;-)

 ______________
Creative Commons License doigt de miel

This entry was posted in Au fil des jours. Bookmark the permalink.

2 Responses to Life in every drop

  1. dita says:

    As tu séché l’ intérieur ? :)

  2. doigt de miel says:

    Hihi, je crois c’est en cours, mais comment en être certain ?
    Tu viens vérifier ? ;-)
    Bises (mouillées ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>