Le songe d’un après-midi d’été


.

.

.

.

.

Pleine lune à 12h45

This entry was posted in Au pays de Heidi Silicium. Bookmark the permalink.

4 Responses to Le songe d’un après-midi d’été

  1. Regale says:

    Les pierres chaudes, la fontaine fraîche…
    Et le soir, l’inverse… !
    ;)
    Euh, qu’est-ce que je raconte ?
    :)
    Elles sont belles toutes ces « elles »: les pierres, la fontaine, les cordes, et la dame…
    Et les journées et nuits d’été, entre août et juillet…!
    Bises à toi !

  2. Brigit says:

    mais, mais… on trouve des inukshuk dans la garrigue française ? ça alors !!

    superbe, la transparence de l’eau, la transparence laiteuse de sa peau

    je descend vers le sud, auprès d’une petite rivière et de quelques murs de pierres seches, je regarderai attentivement… je trouverai peut être cette naïade… j’en doute, elle doit être aussi farouche que son satyre

  3. dita says:

    La photo où elle est allongée est superbe ,
    Elle mériterait d être seule pour qu on l apprécit encore plus,
    Quelle peau….. Ça m entraîne en pleine rêverie. Merci !!!
    Bisous toi rafraîchissants

  4. Kann Danns says:

    Merci à chacune :-)

    Regale…
    J’espère que l’été s’est bien déroulé là haut :-)

    Brigit…
    La naïade est très accessible… on a même une amie commune qui pourrait vous la présenter ;-)

    Dita…
    J’espère que la rêverie était douce :-)

    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>