Monthly Archives: août 2009

Sous le soleil exactement

Les nuages faisaient l’amour… A une montagne…

Posted in Flâneries | 12 Comments

L’illustratrice…

A première vue c’est juste un logo…


 

…pour une boutique Helsinkoise (Helsinkienne ?)

.

Mais pour peu

.

Qu’on y regarde

.

D’un peu plus près

Il me semble que chaque personnage est animé de sa vie propre et chuchote autant d’histoires silencieuses qui forment de jolis fils entrelacés… J’aime bien la finesse du trait aussi, la façon dont les personnages s’emboîtent, les jeux de regards, et cette jeune femme qui tire une langue moqueuse sur le W, qui me fait un peu penser à l’esprit des enluminures médiévales…

« Wunder » signifie « merveille » en Allemand, et il me semble que c’est
précisément le mot qui convient pour qualifier cette illustration…Lorsque le signifiant et le signifié en arrivent à un tel degré de résonance on quitte le registre de la comm pour entrer dans celui du sublime…

Quelle belle artiste !…. Laura Laine


(Et puis ça fait tellement de bien un peu de futilité parfois ;-)))…

Posted in Les artistes | Leave a comment

Une question existentielle…

qui me traverse parfois l’esprit…
Pourquoi est ce qu’il y a des moments où la peau devient tellement sensible que la moindre léchouille devient insupportable ?

Grand mystère ça…

Posted in Marivaudages | 11 Comments

Dans ma boîte mail

Ses mots à elle
Des mots de soumise, qui ne se donnent qu’avec le coeur
Des mots vestiges, témoins d’une relation qui fut, un jour
Des mots qui parlent une langue qui n’a nul besoin de mots
Des mots qui appelleront peut être vos mots, et qu’elle lira
Merci pour elle… Et merci à elle… pour ses jolis mots :-)

____________________________________________

Oh, Maître de mes jours, de mes nuits,
Qui hante mon corps, mon
esprit
Vous, qui m’offrez de si belles insomnies,
faites de moi l’objet de
votre plaisir…
Puissiez vous, jusqu’à l’infini en jouir.
Soyez celui qui
enchaine, celui qui crucifie…
Le lien ne sera que trop doux,
et mes
actes dérisoires devant vous…
Ma rebellion mourra,
pour votre plus
grande joie…
Dans la salle des tortures de mon esprit,
ma bataille sera
vaine!
Traitez moi de Putin ou de Catin…
de Salope et aussi de
Chienne…
Faites de ces mots de sublimes instants.
Devenez le mysantrope
de mes pulsions…
Faites que je creuse en moi, faites que je
sois…
Retenez… obligez… Bouleversez moi…
Faites que ma peur
devienne joie,
Faites que je ne respire plus
et même que je ne sente
plus…
Vous saurez faire de moi votre esclave, me contrôler,
et violer
sans retenues le fond de mes pensées…
Venez aussi espionner le plus profond
de mon Ame,
me révéler en tant que ‘cette’ femme…
Vous m’ordonnerez, me
commanderez…
Je me plierai et serai à vos pieds,
jusqu’à en trembler et
même pleurer.
J’écouterai votre voix à mon oreille,
qui m’accompagnera sur
ces chemins inconnus…
Plus rien ne sera pareil
dès lors que je vous
aurais connu…
La souffrance sera douce, le voyage si long…
Je me
livrerai à vous, j’accepterai tout…
Et, dans la lueur de la bougie,
mes
yeux bandés, mon corps emprisonné,
ma bouche baillonnée et mes pieds
entravés,
ma peau vous dira ‘oui’… Oui à tout, oui pour vous.
Vous
capterez mes peurs, ferez envoler mes douleurs,
les plus profondes, les plus
enfouies…
Ma honte se transformera en amie,
puisque de vous, tout sera
permis…
Je deviendrais Votre… Ne penserais à rien d’autre…
Vous
ferez que mon sang se stoppe dans mes veines,
que ma voix s’étouffe, que mon
coeur se retienne…
Le cerceuil de mes fantasmes sera couvert d’or…
Et
avec apaisement et résignation
j’accepterai cette soumission…
Car, je
n’attends que Vous…toujours…
Oh! Maître de mes jours…


_____________________________
Creative Commons License doigt de miel et Miss Tère


Posted in Ombres et lumières | 6 Comments

Heidi retrouve le sourire…

Sicis… rien de tel que de nouvelles chaussures (à talons) pour se soigner le moral

Amarantes… sans compter que certaines nouvelles rendent vraiment tout sourire…

Santillo… et un porte-folio coquin, à feuilleter d’une seule main, à la sortie du bain ;-)

Humeur… attachante
Couleurs… blanc (on se demande vraiment pourquoi ;-)

Posted in Dans les yeux de Heidi | 9 Comments

Petits jeux entre amis…

(Suite du billet du 1er août sur ce que l’on ressent à être soumis…  )

La soumission ou le masochisme sont des pratiques qui se suffisent à elles même, mais elles peuvent également être enrichies, embellies, par des jeux qui ajoutent du piquant à une situation…

Le fétichisme en constitue un bon exemple… Bien sur on pense immédiatement (enfin moi j’y pense ;-) à une créature bardée de cuir ou de latex installée sur un trône médiéval… Mais les fétiches sont bien plus vastes que ça, et transcendent largement le champs sémiologique du SM.

D’un point de vue académique le fétichisme est (si j’ai bien compris) une fixation érotique sur un détail ou un accessoire dont la vue a pour effet d’augmenter la jouissance… et pour ma part il suffit parfois d’une main gantée de satin pour me faire chavirer indépendamment de toute considération SM (quoi que ;-)… sans même parler de l’évocation d’une petite robe fluide ou d’un joli collier de perles… Mais c’est peut être simplement car je suis un grand émotif ;-)

Pourquoi se ruiner alors en tenues de succubes lorsqu’un simple vernis à ongles de couleur prune suffit à faire grimper au ciel ? (surtout lorsqu’on les a verni soi-même après avoir longuement lavé, poncé, massé et hydraté les merveilleux petits petons qui vont avec ;o-). C’est vrai. Mais pourquoi s’en priver aussi ? Une de mes plus grandes frustrations en tant que soumis est de ne pas avoir à ma disposition l’incroyable diversité des merveilleuses gardes robes dessinées pour magnifier le corps d’une demoiselle un peu vache… Alors je me contente d’admirer, généralement dans le plus simple appareil ;-)… Et il faut bien admettre que certaines parures sont un peu au SM ce que les spinnakers sont à la plaisance… des accessoires de compétition pour amateurs de sensations fortes ;-)…

.
Le bondage constitue également un jeu souvent associé, pour d’évidentes raisons ;-), à la soumission, même s’il peut aussi très bien se pratiquer dans un contexte « profane », juste pour le plaisir des yeux et des sens… Mais en tant que soumis il est tout simplement merveilleux de se laisser aller entre les mains d’une personne de confiance. L’immobilisation du corps offre une étrange liberté à l’esprit. On a l’impression de flotter, quand on n’est pas tout simplement suspendu dans les airs. C’est pour moi une expérience presque mystique que d’être attaché… sauf bien sûr que lorsqu’il s’agit d’une simple parenthèse enchantée dans le cadre d’une séance plus longue, la paix profonde de l’immobilité se teinte alors fréquemment d’un mélange grandissant de désir, de ferveur et d’appréhension à l’idée de ce qui arrivera lorsque Madame jugera bon de reprendre le cours des opérations ;-)

Parfois on le sait car elle a pris une joie perverse à vous l’énoncer avant de vous laisser mariner dans vos liens. Et d’autres fois on n’en sait tout simplement rien, si ce n’est que tout deviendra possible à son retour. Dans les deux cas cette simple perspective peut suffire à déclencher d’indicibles transes de soumission.

Il est également très doux d’admirer le lacis délicat des cordes sur sa propre peau, du moins lorsque l’on a une Maîtresse qui vous permet de vous observer dans un miroir… mais elles ne sont pas toujours aussi compréhensives, et il n’est pas exclu qu’on se retrouve simplement ficelé et déposé au beau milieu du salon, avec un bandeau sur les yeux en prime ;o).

Il y a des détails qui peuvent devenir une véritable torture dans ces moments là : allez donc vous gratter l’aile du nez (pour rester poli ;o), lorsque vous êtes écartelé sur un lit… alors on dirige ses pensées vers autre chose (généralement celle qui vous a mise dans cette situation ;-) pour chasser cette sensation de son esprit… Généralement ça marche mais pas toujours. Bon en même temps je ne crois pas que personne en soit jamais mort…

Et quelle fierté, quel orgueil enfin, lorsque la marque des cordes
reste imprimée pendant quelques heures dans la chair après que l’on ait été détaché ;-).

.
Les entraves et privations sensorielles sont également délicieuses. Elles exacerbent les sens restant à la disposition du soumis… lorsqu’il lui en reste ;o). Mais quelle volupté d’entendre une Demoiselle chaussée de talons lorsque l’on est plongé dans le noir par le bandeau qu’elle vient de vous poser sur les yeux. Le moindre son, la moindre odeur, le moindre frôlement deviennent alors incommensurablement érotiques.

Le plus beau, où le plus atroce, je ne sais pas, c’est quand elle s’approche de vous et vous chuchote des mots doux. Son haleine chaude et moite tapisse le creux de votre oreille. Vous mourez d’envie de la prendre dans vos bras mais vous êtes attaché… Rhaaaah !

.
Parmi tous les petits jeux qui gravitent autour du SM il en est un que je n’ai jamais trop compris… C’est comment on pouvait prendre plaisir à être humilié… Pour ma part je l’apprécie parfois, mais seulement dans certaines
circonstances et à certaines conditions… Grand mystère ça… Si un jour je progresse là dessus je ne manquerais pas de vous en faire part… mais en attendant tout ce que je peux dire c’est que ça renvoie à des aspects cérébraux de la Domination/Soumission qui feront l’objet d’un prochain billet…
Un jour… Peut être ;-)

___________________
Creative Commons License doigt de miel

Posted in Ombres et lumières | 8 Comments

Sortir couvert

Une petite pub toute mimi qui m’a bien fait sourire

Bah oui… la prévention c’est important
(surtout par ces grosses chaleurs ;-)…

Bon d’accord c’est encore un billet de feignasse… mais que voulez vous… si peu de temps ces jours ci… Et tant à faire ;-)…

(et mes confuses à ceux à qui je n’ai pas encore répondu, je ne vous oublie pas ;-)

Posted in Au fil des jours | 3 Comments

Variations sur mon balcon…

Assis sur le balcon
Sous les caresses du soleil
Je t’attends sous un bandeau
Tu t’approche, féline et souple
Me découvre, entre tes doigts
Je souris et tu serre… plus fort

.
Assise sur moi
sous les caresses de la lune
Ton dos qui penche vers l’avant
Je te retiens par les épaules
Tes doigts qui cherchent ma peau
Nous allons et venons… ensemble

.
Debout sur le balcon
dans les promesses de l’aube
Je m’assure que la table est bien mise
Puis reviens me couler sous la couette
Ma langue glisse le long de ta cuisse
Jusqu’à ce que réveil s’en suive…

.
en douceur…  ;-)

___________________
Creative Commons License doigt de miel

Posted in Marivaudages | 3 Comments

Le sexe est il soluble dans l’amitié ?

J’ai reçu un jour un mail d’une demoiselle qui me disait « Méfiez vous  doigt de miel, vous attirez trop les confidences »… Je ne sais pas pourquoi, mais j’avais senti qu’il y avait du vrai dans cette affirmation… et j’avais senti aussi qu’on ne deviendrait pas amants si je continuais comme ça… Et d’ailleurs que croyez vous qu’il arriva… ;-)…

Depuis je me suis parfois demandé pourquoi j’ai tendance à attirer les confidences (toujours pas la réponse d’ailleurs :-(… Je me suis aussi demandé pourquoi ça nous aurait empêché d’être amants…  Surtout quand on songe à tout ce qu’on se dit parfois sur un oreiller ;-)… Bah oui… il n’y a pas que le sexe dans le sexe… encore que… présenté de cette manière ;-)…

Plus sérieusement pour moi les confidences font partie de cette multitude de petites choses qui peuvent fonder une amitié… ce lien si particulier, durable, désintéressé qui se forme parfois entre deux personnes… Et je ne puis m’empêcher de me demander si on peut être amis et amant à la fois…

A priori je ne vois pas ce qui pourrait l’empêcher… dès lors que le désir est partagé… Après tout il me semble que faire l’amour, quand on est amis, n’est qu’une autre façon de se faire plaisir dans une aventure commune… Bien sur ça suppose qu’on ait suffisamment de distance par rapport à l’érotisme pour rester ouvert à d’autres formes d’échange…

Il me semble que plus j’avance et plus je deviens léger par rapport à ça, même s’il me reste quelques progrès à faire, et c’est peut être là que ce discours reste quelque peu spéculatif en ce qui me concerne… mais tout de même il me semble que c’est possible…

Je ne voudrais surtout pas galvauder l’idée d’amitié. Pour moi c’est un sentiment rare et précieux qui n’apparaît qu’avec le temps… et qui se fonde sur des éléments qui transcendent largement le désir érotique…

Mais je me dis qu’il doit bien y avoir des chemins de traverse quelque part, sur lesquels ces deux là peuvent coexister…

Ne serait ce que parce que j’aimerais bien, parfois, pouvoir être un amant en plus que d’être un ami… Ou l’inverse je ne sais plus… ;-)

.

___________________
Creative Commons License doigt de miel

Posted in Au fil des jours | 22 Comments

Vous avez déjà regardé un film sans savoir de quoi ça parlait ? ;-)
(bah oui, j’ai un peu la flemme d’écrire… désolé ;-)

Mais je dois quand même vous avertir que le document qui suit est horrible…
Le genre qui devrait être directement interdit aux moins de 40 ans…
Ou alors à ne regarder qu’avec les yeux bandés ;-)

Posted in Au fil des jours | 3 Comments