Les puces

J’ai fait les puces récemment. Magnifique soleil. Plein de monde dans les rues ordinairement réservées aux voitures et quelques amis d’enfance chers. C’est drôle de voir ce que deviennent les amis d’enfance. La plupart deviennent des étrangers car nos vies ont pris des chemins trop divergents. Mais certains demeurent. Ce n’étaient pas forcément les plus proches à l’époque, et on ne se voit pas très souvent, mais le lien est là, indéfectible.

J’avais décidé de ne rien acheter cette année, car je ne fais qu’un seul marché aux puces par an et c’est celui de mon village natal. Mais des objets n’ont pas cessé de venir – inexplicablement – se jeter dans mes mains pendant toute la journée. Et à la fin je me suis retrouvé avec :

  • Une balance (mais qu’est ce que je vais bien pouvoir faire avec ça ?)
  • Un DVD hautement improbable, qu’un ami m’a chaudement recommandé en me disant qu’il n’avait pas tenu plus de 10 minutes. Ca s’appelle  » steel frontier « , avec Joe Lara et Brion James s’il vous plaît (mais euuuh au fait… qui sont Joe Lara et Brion James ?)… 50 centimes quand même, j’espère qu’il est bon sinon ça va saigner.
  • Un livre d’Alexandre Jardin, l’île des gauchers. Il était posé sur une table et celui ci m’a tout de suite parlé… Il pose une bonne question je trouve… et j’aime bien les îles… et je suis gaucher… Et je n’ai jamais lu cet auteur…
  • Un extenseur (ça ça doit vouloir dire qu’il est temps que je me remette à la muscu…)
This entry was posted in Au fil des jours. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *