Une question pertinente

.
Lorsque Ovidie se penche sur les effets de la sexualisation de l’espace public, ça donne ça…
.

J’avoue que ça me déprime plutôt. Hormis quelques beaux témoignages la vue d’ensemble est si sombre ! Si la liberté sexuelle devient une injonction de comportement et d’apparence alors elle n’a plus rien d’une liberté. La liberté c’est avoir le droit d’aller vers ses besoins, ses envies, ses préférences, quelles qu’elles soient…  Il me semble que cette liberté commence par la capacité à s’écouter soi même, ses besoins, ses aspirations, ses préférences, ses intuitions parfois…  et aussi qu’elle a pour corollaire de laisser chacun-e libre d’en user à la manière qui lui plaît, quelle qu’elle soit.

Et là je songe très fort à cette belle personne lumineuse que j’ai la joie et le privilège de connaître. Cellui que j’ai le bonheur d’aimer. Le plus joli des pieds de nez à l’aliénation par les normes quelles qu’elles soient. Cellui qui m’offre jour après jour l’exemple magnifique et inspirant d’un être libre, autonome et à l’écoute d’iel même comme de son partenaire. Avec respect et gratitude <3

<3

Pleine lune à 13h11

This entry was posted in Au fil des jours, Dans les yeux de Heidi. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>