La barrière…

Elle lui avait annoncé qu’elle allait chercher à boire… mais avait oublié de le prévenir qu’elle taperait la discute avec ses copines au bar… Il réalisa qu’elle n’avait probablement rien prémédité… Et cette idée le fit sourire tandis qu’il attendait son retour, adossé contre la barrière qui entourait la régie son de cette petite salle qu’il aimait à fréquenter.

Une fille vint y déposer son top avant de retourner danser en mini et soutien gorge noir. Deux garçons se roulaient des pelles à quelques pas de là… Le chanteur retira son dernier vêtement, un minuscule short en vinyle, et alla se percher, nu et à 4 pattes, sur un haut parleur… Le public se pressa autour de lui… La fille en noir attendit sagement que vienne son tour… de le fesser … Un garçon un peu plus audacieux s’agenouilla devant le baffle et plongea son visage entre les fesses du chanteur.

De la bière vola à travers la salle… Ils se mit a trembler… Ses  oreilles bourdonnaient un peu… et ce n’étaient pas que les décibels, ni cette décadence bon enfant qu’il sentait monter autour de lui en cet instant… quoique…

Un couple passa devant lui… Il trouvait la fille trop craquante avec ses jolies tresses blondes et son p’tit anneau en argent passé dans les lèvres, et se promit une fois de plus qu’il irait lui parler un jour… Mais il est vrai qu’il le faisait à chaque fois qu’il la croisait en ce lieu.

Quelqu’un lui fit signe de loin… Il répondit d’un hochement de tête accompagné d’un petit sourire curieusement crispé… Quelqu’un d’autre lui demanda s’il avait des feuilles… Pffff… comme si c’était son genre…

Enfin il la vit revenir avec deux verres de vin dans les mains… Elle s’arrêta, impériale, et but le premier verre d’un trait en plongeant ses yeux dans les siens, et sa main dans son pantalon… Il aurait tant aimé pouvoir lui rendre cette caresse !!

Elle s’approcha et lui permit de se désaltérer à la fontaine de ses lèvres fines avant de récupérer les clés au fond de son sac et de le libérer des menottes qui l’avaient enchaîné à cette barrière en son absence…

Ils partirent vers une seconde scène. Une scène située derrière la scène, qui semblait n’attendre qu’eux dans son halo de pénombre accueillante… Un couple sortit des toilettes pour dames… La fille était couverte de sueur et de tatouages… Elle leur adressa un sourire complice avant de retourner dans la salle…

Ils décidèrent de ne pas tirer les rideaux…

___________________
Creative Commons License doigt de miel

(Avec une pensée pour… une Dame qui en sourira peut être un peu ;-)

This entry was posted in Un pont vers le futur. Bookmark the permalink.

11 Responses to La barrière…

  1. doigt de miel says:

    Magnifique !
    Vous ne dites pas si c’est une scène vécue ou une fiction…
    Ce qui me plait, plus peut-être que les menottes, la clé, les chaînes… c’est cette atmosphère un peu glauque. Ca sent le foutre et la sueur, le vin et la bière. J’aime vos personnages Doigt de Mial… ils me parlent… sourire. Merci, j’en redemande.
    Posté par Dame, 16 juin 2009 à 07:32

    chaleur !
    quelle scène ! toute en nuances… montée en puissance… en lisant… on y est.
    Posté par Plume, 16 juin 2009 à 07:44

    J’adore l’ambiance que vous posez là et cette console!!…. Tous ces petits potards à tripoter..
    Bises
    Posté par Madame X, 16 juin 2009 à 08:39

    très suggestif… ça donne des idées… sourire
    Posté par Lsingulière, 16 juin 2009 à 19:34

    A…
    Dame…
    Je sollicite le droit de conserver une part de mystère, mais disons que je suis à peu près certain que votre cops Morticia connait un ou deux endroits de ce genre vers chez vous :-)…

    Et ils valent vraiment que vous y consacriez l’une ou l’autre de vos soirées :-)
    Amitiés

    Plume…
    Merci :-)…
    Ravi d’avoir pu vous faire partager ce moment… qui m’évoque un peu… un certain luminaire ;-)
    Bises

    MadameX…
    Merci :-))
    Je dois vous faire un aveu : je me suis toujours demandé à quoi pouvaient bien servir tous ces petits boutons ;-)))
    Bises

    Lsingulière…
    Je n’ose imaginer ce qui t’a inspiré dans ce texte ;-)
    Bises
    Posté par doigt de miel, 17 juin 2009 à 00:03

    Ça me rappelle un matin (14h, quoi) aux Eurockéennes… je dormais tranquillement dans un champ, quand j’ ai été réveillée brutalement par un type qui hurlait des trucs incompréhensibles (parce qu’ allemands, je l’ appris plus tard) dans un micro, tenant à la main une laisse, et au bout de la laisse, une fille, nue, à 4 pattes, sur laquelle il finit par uriner, avant de s’ ouvrir le front sur une enceinte.
    C’ était Rammstein. Et ben c’ est dur, pour un réveil, quand tu as 20 ans et que tu n’ as pas dormi de la nuit, crois-moi. :-)
    Posté par Mademoiz’ ailes, 17 juin 2009 à 20:46

    Troublant, interlope… délicieusement !
    Bravo pour ce texte.
    B
    Posté par petite française, 17 juin 2009 à 21:51

    A…
    Mademoiz’ailes…
    Mince !!!! J’y étais à ce concert !!!!!
    Enorme… le coup du canoe dans le public et la scène que tu décris est assez dans la lignée de la mise en scène du concert ;-)…

    Si j’avais su je serais allé au camping ce soir là ;-))))…
    Qui sait on s’y serait peut être croisés ;-)
    Bises

    Petite Française…
    Merci :-)…
    C’est drôle, sur le coup ça ne me paraissait pas interlope… mais troublant assurément ;-))
    Bises
    Posté par doigt de miel, 17 juin 2009 à 22:53

    Ben… j’ avais passé la nuit dans les soutes du bus, ma canadienne ayant été dévastée par l’orage de la nuit précédente (tu vois pas un peu l’aventurière du dimanche)…
    Hé, tu as remarqué qu’on se tutoie ici, et qu’on se vouvoie chez moi?
    Posté par Mademoiz’ ailes, 17 juin 2009 à 23:41

    A Mademoiz’ailes
    Hihi,
    je me rappelle subitement pourquoi j’ai toujours évité le camping des eurocks… Bon il faut dire que j’habitais aussi un tout p’tit peu juste à côté… ;-)
    C’est vrai que c’est déroutant ce vouetoiment…
    Pour tout te vous dire je m’y perds un peu ;-)
    Mais j’aime bien ce p’tit côté flou :-)
    Bises
    Posté par doigt de miel, 18 juin 2009 à 09:24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>