Category Archives: Jeux de cordes

La fille des bois

.

.

.

.

.

Pleine lune demain à 14h52

 

Posted in Jeux de cordes | Leave a comment

Sous le signe du bambou

Retour en images sur une semaine un peu dingue qui me laisse curieusement chose…

Shalimée

(le témoin ;-)

(Naïs ; photo by Tom Spock)

(interlude)

(Marie)

(Miaoumi)

(Moi ;-)

Avec toute ma gratitude et ma tendresse à ceux et celles qui ont rendu ces moments possibles, et tout particulièrement à la Délicieuse Auteure de cette photo…

Pleine lune à 11h29 :-)

Posted in Au pays de Heidi Silicium, Jeux de cordes, Parfums de déesses | 2 Comments

A l’école des cordes

Emotionnelles, sadiques, ludiques, scéniques, thérapeutiques, intenses, sensuelles, empathiques…

Il y a mille et une façons de décrire ou pratiquer les cordes, et ces quelques mots ne sont que de pauvres reflets de ce que je ressens en mon for intérieur… Il y a une mystique des cordes, un mystère que j’espère bien éclaircir par une pratique assidue et volontaire… Mais quelle que soit la manière de s’y adonner, et quel que soit l’avenir qu’elles voudront bien m’accorder je réalise d’ores et déjà qu’elles sont de merveilleuses médiatrices…

Il y a une révélation des cordes… Celle de l’autre tout comme celle de soi…
C’est humain tout simplement… Si profondément humain…

Pleine lune à 19h19…

______________
Creative Commons License Kann Danns

Posted in Jeux de cordes, Ombres et lumières | Leave a comment

Mise à jour…

…de la galerie shibari 2015

Et pleine lune cette nuit à 2h45 :-)

Posted in Jeux de cordes | Leave a comment

Nouel, nouel

Comment ça un marronnier ?… Tsss

Pleine lune demain à 12h11
et joyeux nouel, donc ;-)

Posted in Jeux de cordes | 5 Comments

A l’arrière des berlines…

Nous sommes au restaurant, l’horloge a tourné… il reste moins de 2 heures avant le train qui doit me ramener dans le sud… et dans ce laps de temps je dois encore récupérer mes bagages dans un lieu situé à une soixantaine de kilomètres de là…

Je regarde mon hôtesse d’un air navré… Bien sûr j’avais emporté mes cordes lorsque nous étions partis en  balade le matin  (il faut toujours avoir des cordes sur soi), mais là je réalise que nous n’aurons même pas le temps de jouer sous un arbre accueillant le temps d’une pause sur le chemin retour…

La belle m’envoie un regard malicieux depuis la banquette arrière de la voiture. Il y a des étincelles qui pétillent dans ses beaux yeux grands ouverts… Elle dit son désir là, tout de suite… Maintenant.
Le conducteur de la voiture, un vieux Monsieur tellement chouette que j’espère bien être comme lui quand j’aurai son âge, nous dit que ça ne lui pose pas de problème.

Je me faufile entre les sièges. Elle a déjà extrait les cordes du sac… me tend ses jolies menottes fines avec le plus beau des sourires. La corde glisse et s’enroule sur son corps émouvant, suit ses courbes serpentines, de concert avec le chemin qui file dans ce beau vignoble de Bourgogne,  Peu à peu la belle s’étire, se tend, se pare, telle une fleur sur le point d’éclore… Il n’y a que nous dans notre bulle, et je la rejoins dans l’immanence de l’instant…

Je ne connais pas de mots pour décrire ce que j’ai ressenti à ce moment là… Avec le recul je réalise que Je l’ai mise dans une position d’exhibition dans cet habitacle exigu serti de vitres… Rien de prémédité, juste l’inspiration du moment… Ou était ce la corde qui nous dictait sa vérité, telle le calame du scribe dans la glaise fine et tendre ?

J’ai attaché sa tête contre ma cuisse, et lui ai longuement caressé le visage… Autour de l’habitacle filant à 130 km/h sur l’autoroute, les voitures, les camions semblaient glisser au ralenti… Mais en avait elle seulement conscience… ma délicieuse Joséphine ?

Je l’ai libérée très doucement, une descente toute en massages et caresses tandis que nous nous approchions du point d’arrivée… Nous étions calmes et silencieux, tellement immobiles que le conducteur a jeté un regard en arrière, comme pour s’assurer que tout allait bien… La belle émergeait doucement de sa rêverie de jute… Il a ramené son attention sur la route. De profonde la paix est devenue absolue… Jusqu’à l’arrivée…

Ce fut un immense moment de tendresse et de partage… Un moment de joie aussi, et un moment qui a beaucoup de sens pour moi enfin…

C’est amusant qu’il se soit produit à Dijon… une ville qui demeure pour moi une source de moments inoubliables, le lieu de tous les possibles… Ceci étant posé il est très clair que cette vérité, et quelques autres en sus, s’applique tout autant à la délicieuse jeune femme qui m’a fait vivre ce moment… ô Muse

Merci, merci, merci ! :-)

 

Pleine lune à 23h44

 

______________
Creative Commons License Kann Danns

Posted in Au fil des jours, Au pays de Heidi Silicium, Jeux de cordes | 4 Comments

Notre Dame des cordes


.

.

.

.

.

.

Pleine lune cette nuit à 4h51…

Et pour ceux qui vivraient sur une île déserte (y en a)…
Eclipse totale de lune cette nuit à partir de 2h11 :-)

Posted in Jeux de cordes | 4 Comments

Nouvelles galeries…

Ca fait quelques temps déjà que je songeais à renouveler ma galerie sur l’art des cordes, qui n’avait jamais été mise à jour depuis 2011, et donc… ;-)

Pleine lune à 4h55 ;-)

 

 

Posted in Dans les yeux de Heidi, Jeux de cordes | 2 Comments

Derrière la fenêtre

.

 

.

.

.

.

Pleine lune à 19h05…

Posted in Jeux de cordes | 6 Comments

Le jour d’après…

Apres 4 jours incroyablement intenses j’ai l’impression d’avoir fait quelques progrès…
En attendant la suite il n’y a plus qu’à changer le tapis de sol et racheter des cordes…

Et trier les photos aussi…

Pleine lune cette nuit à 0h09 :-)

 

Posted in Au fil des jours, Jeux de cordes | Leave a comment