Daily Archives: 11 septembre 2008

Tam tam

Je viens de tomber sur un blog atroce… Chaque article avait l’air sponsorisé par une marque… Je n’ai pas pu m’empêcher de me demander d’ailleurs si ce n’était pas une agence de comm qui le rédigeait pour le compte de ses clients… Mais je crois bien que c’était un vrai blog… Je crois qu’on appelle ça les blogs girly… Et vas y que je te parle du dernier concours organisé par une crème anti rides… Oh, et quel merveilleux après bronzage de chez Séphora… Super sympa la fille d’ailleurs, elle pousse même jusqu’à préciser qu’on le trouve dans « le nid des marques »… Je suppose que les habitués de Séphora doivent connaître… Pour ma part je n’y vais qu’une fois par an, pour me chercher un flacon d’antidote de chez Viktor & Rolf ;-)… Et mate moi ces sandales… elles sont y pas zoulies tout plein… Et tu sais quoi ? 9,95 seulement… rhoooooh… Oh et puis tiens on m’a taguée… A qui est ce que je ressemble ?… Ben ! A Yelle bien sur… Les vacances… Hihi l’est con çui ci de demander, mais à Saint Trop’ voyons… 15 jours, avec 20 bains par jour et sortie culture à machin les mimosas pour rêver d’y acheter une maison… Lectures recommandées : Oops, Closer, l’Equipe, Var Matin… Oui je sais ça fait méprisant de dire ça, et d’ailleurs j’ai honte et m’en vais de ce pas me recouvrir la tête de cendres… et pour arroser tout ça… Pastis casanis et rosé… parce que le rosé ça fait bronzer youpiii… Euh… Vais peut être laisser tomber la cendre finalement… Ah ben mince alors, faut rentrer… bouh ouh, que c’est triste et vivement qu’on y retourne…

Ca me fait penser à cette citation d’Isabelle Adjani  «Quand on est bien dans sa peau, voyager, c’est être ailleurs, ce n’est plus être loin
Pas sur qu’elle se sentait trop ailleurs quand elle était à Saint Trop…

Au fond le plus triste je trouve ce sont les gens qui lisent ça… ça me rappelle toujours un livre visionnaire d’Alexander Bard et Janvier Söderqvist, publié en 2000 en Suède, dans lequel ils expliquaient que l’internet allait créer une nouvelle coupure sociale entre les « netocrates » : ceux qui ont la capacité de produire et diffuser les contenus et, ce faisant, d’édicter leurs propres normes de comportement, et les autres, les prolétaires de l’information… ceux qui n’auront plus qu’a endosser à travers leur consommation l’identité et les valeurs qu’on leur a choisies, et abondamment diffusées via les médias…
De Rosnay a enrichi cette réflexion avec le concept – plutôt rassurant – de pronétariat, mais ce n’est pas le propos, et si le sujet vous intéresse il y a une notice sur wikipedia ;-)

D’une certaine manière ce genre de blog n’est qu’un tam tam qui transmet des clichés édictés par ces fameux netocrates. Les lobbyistes appellent ça une « caisse de résonance ». Le principe est super simple : vous définissez votre message puis vous trouvez le pigeon qui va le répéter pour votre compte, mais avec ses mots à lui pour que ça aie l’air plus crédible… Même pas besoin de le payer : généralement l’égo suffit, et au pire vous y offrez deux trois échantillons… Et roule Berthe, y’a plus qu’à laisser rentrer le cash. Ca n’a rien de neuf, mais internet permet de propulser ce principe jusqu’à des niveaux insoupçonnés jusqu’à présent… Et quand je vois ce genre de blog je me dis que les gens qui les lisent régulièrement doivent y laisser quelques neurones à chaque passage… et au bout du compte je crains qu’il ne reste pas grand chose et qu’ils se retrouvent quelque part pris dans un moule…  Il y en a qui appellent ça la société de l’information moi j’appelle ça une entreprise générale de décérébration… Ou de matraquage publicitaire… ça dépend des moments et de mon humeur…

Et non je ne communiquerais pas l’adresse du blog… Pas envie de jouer les justiciers du net… Ce n’est pas mon propos, ni mon rayon… et puis de toute façon je crois pas aux justiciers… D’abord.
Sauf le concombre masqué, mais lui n’a rien à vendre…

Bien sur les choses sont jamais aussi simples que ça… j’aime bien le côté second degré du blog, qui me fait assez sourire… et je me vois assez mal vivre uniquement de la lecture de philosophes suédois… (que j’ai même pas lu de toute façon ;-)… Et si le site du concombre masqué que j’aime tant existe c’est avant tout pour faire vendre des tas d’albums à Dargaud (vous pouvez acheter hein, c’est garanti sans pesticides et un légume qui construit un jardin zen pour y regarder pousser les cailloux mérite vraiment que l’on s’y attarde… Aaaargh, ça y est, je fais de la pub, suis moi aussi contaminé… rhaaaah)… Et puis aussi j’aime bien Yelle… bah oui elle est rigolote…

N’empêche, quand je vois un type comme Alexander Bard, ex-prostitué, diplômé de la plus prestigieuse école de commerce de Suède, chanteur de rock, philosophe et sociologue je me dis qu’un type qui a fait tout ça est forcément quelque part un génie…

Et n’empêche… j’ai un peu les boules à chaque fois que je vois un blog comme ça…
Bah oui… suis bourré de contradictions…
C’est grave vous croyez ?

Posted in Au fil des jours | 6 Comments