Daily Archives: 1 septembre 2008

La chroniXeuse

Le texte qui suit est tiré du blog de Lucie Lux ; avec son aimable autorisation

————————————————————————–

OrgasmatrOnne

° Ne dites pas : la presse féminine œuvre pour l’épanouissement sexuel de la femme…

Dites : la presse féminine œuvre pour une réification de la sexualité au féminin pour l’homme…une mécanisation, une désincarnation de la sexualité au féminin…

   

L’éducation
sexuelle…les modes d’emploi, la technique n’auraient aucune importance,
à leur lecture nous serions incapables d’un libre arbitre.

L’intuition individuelle de la chair n’existerait pas ? Serait niée dés leur lecture… 

N’y-t-il
pas eu une époque où il était impossible de parler de point g,
d’orgasme, de masturbation…quelle était alors la sexualité de la femme ? 

° Ne dites pas : la révolution sexuelle a bien eu lieu.


Dites : la
révolution sexuelle n’a pas eu lieu.

 

L’ubiquité et la visibilité de la sexualité ne signifie rien. Les mœurs n’évoluent pas… la morale non plus. 
La légalisation de la pilule n’aurait rien changé à l’appréhension de sa sexualité pour la femme, la démocratisation des préservatifs non plus.
Faire l’amour en ayant peur d’être enceinte…ou de contracter le sida…ne serait rien dans l’appréhension de la sexualité.

 

° Ne dites pas : j’ai douze godemichés dans mon tiroir

Dites : le sexe avec du plastique c’est sordide et mécanique.

 

L’orgasme serait vide, fade procuré par un vibromasseur mais unique magique dans les bras d’un homme.
Se masturber serait nécessairement un pis aller, la négation de l’homo érectile, éloigné de tout art de vivre.  Pas de sexe sans amour?

Ne dit-on pas l’appétit vient en mangeant ?

————————————————————————–

J’aime beaucoup ce texte, auquel je ne peux m’empêcher de songer à chaque fois que je vois une couverture « Sexe inside » de Marie Claire, Biba et autre cagole Mag… La couverture uniquement car bien sûr je ne lis jamais ce qu’il y a à l’intérieur, ou alors juste en cachette quand je vais chez ma coiffeuse, mais shhhht ;-).

Lucie Lux a longtemps officié comme chroniqueuse ludique et lubrique dans un magazine culturel avant de publier son premier roman aux éditions Blanche, « Je ne m’ennuie jamais toute seule », dont le titre résume assez bien le sujet ;-).

Le texte ci-dessus, un tantinet agacé, m’avait valu la joie de découvrir son blog sur myspace. Ses E-chroniX en ligne sont rares et irrégulières, mais son petit côté rockeuse délurée et sa belle façon de dénicher des perles érotiques méconnues (Aaaah, le numéro de burlesque de Bernie Dexter ;-)… valent largement le détour…

Elle a aussi un site… lucielux.org … org comme orgasme bien sûr ;-). Il rassemble la plupart de ses chroniques et créations, et surtout il comporte une newsletter qui permet d’être informé des mises à jour du blog…

Elle travaillerait depuis quelques mois à une série de nouvelles intitulées « Sex is rock’n'roll », mais shhhht, laissons Lucie faire… ;-).


(Photo Julie Berlizon, pour Lucie Lux)

 

Posted in Les artistes | 6 Comments